La journaliste et écrivaine Benoîte Groult pose le 7 avril 2007 dans le jardin de sa maison à Hyères. [Catherine Gugelmann - AFP]
Le grand entretien

La traversée de Benoîte Groult

53 min. - le 15 juillet 2016

Informations

Benoîte Groult est décédée le 20 juin 2016 dans sa maison du sud de la France, face à cette mer quʹelle aimait avec ferveur, comme tout le reste sans doute car la journaliste et écrivaine - qui tenait à féminiser les mots - avait "un goût forcené pour la vie". Les lecteurs, et surtout les lectrices, de cette grande figure du féminisme, se comptent par millions de par le monde et nombreuses sont celles qui affirment que Benoîte Groult a changé leur vie dès la parution de "La Part des choses", en 1972 mais plus encore de "Ainsi soit-elle", en 1975.

Benoîte Groult qui fit scandale, Mai 68 nʹétait pas encore passé par là, dans un monde où les femmes de disaient ni leurs désirs ni leur plaisir. Benoîte Groult se réjouissait dʹun mariage réussi -son 3e - pendant 54 ans avec lʹécrivain et directeur littéraire Paul Guimard, sur le mode Sartre-Beauvoir, avouait un amant américain de toujours et assumait les émois amoureux de son époux.

Benoîte Groult fut lʹinvitée de l'émission "Le Meilleur des Mondes", en 2008, date de la parution de son autobiographie parue chez Grasset, "Mon évasion". Un récit de vie qui traverse le siècle, dʹune enfance protégée dans les années trente à la femme qui prend de lʹâge - et préfère écrire plutôt que sʹoccuper de ses petits enfants - en passant par le féminisme - à 48 ans ! - qui fit de la romancière et essayiste un personnage parfaitement contemporain dont la liberté nous émerveille encore.

Parus, entre autres, aux éditions Grasset :
"La Part des choses", 1972
"Ainsi soit-elle", 1975
"Les vaisseaux du coeur", 1988
"La touche étoile", 2006
"Mon évasion", 2008

Une nouvelle diffusion de l'émission "Le Meilleur des Mondes", diffusée le 26 octobre 2008, par Anik Schuin.

Autres épisodes