Manifestations à Hong Kong suite à la disparition de Fang Bin, un journaliste-citoyen chinois porté disparu alors qu'il dénonçait la gestion de la crise du coronavirus par le gouvernement chinois, et réclamait plus de transparence. [Isaac Lawrence - AFP]
Médialogues

La liberté de la presse mise à mal par la pandémie de coronavirus

18 min. - le 18 avril 2020

Informations

Egypte, Brésil, Ukraine, Algérie, Chine, Etats-Unis, Cambodge, Zimbabwe, Salvador, Jordanie, Ghana, Somalie… lʹONG Reporters Sans frontières a établi une liste non exhaustive de 38 pays où la pandémie menace dʹune manière ou dʹune autre la liberté de la presse. RSF a même déposé plainte auprès de l'ONU mercredi dernier pour que les Nations Unies dénoncent "formellement les Etats qui, en violant le droit à l'information pendant l'épidémie de coronavirus, mettent en danger la santé des personnes". Les faits rapportés sont collectés dans le cadre de lʹObservatoire_19, un outil de suivi de la crise sanitaire globale. Interview de Denis Masmejan, secrétaire général de Reporters Sans Frontières Suisse.

Autres épisodes