Je clique, donc je pollue! [wmedien - Fotolia]
Versus-penser

Je clique, donc je pollue!

42 min. - le 29 janvier 2018

Informations

Souvent négligée, lʹempreinte carbone de lʹinternet est pourtant considérable : la toile génère aujourdʹhui 2% des émissions de CO2 mondiales, soit davantage que les vols dʹavions civils. L'ensemble des technologies du numérique représente 10% de la consommation mondiale dʹélectricité. L'enjeu est de taille quand on sait que le volume des données ne cesse d'augmenter. Sans compter lʹengouement des cryptomonnaies, véritables gouffres énergétiques. A lʹheure du changement climatique Internet est loin dʹêtre virtuel pour la planète, lʹenvoi dʹun mail passe par des par des infrastructures bien tangibles, des datas centers, des câbles sous-marins et autres serveurs. Le numérique favorise-t-il la transition énergétique?
Pour en parler en direct, Frédéric Bordage fondateur de Greenit.fr en 2004 une plateforme qui offre des solutions pour une conception responsable de services numériques.
Et Alexander Federau, physicien et philosophe, collaborateur de recherche à la Faculté des géosciences et de l'environnement de lʹUniversité de Lausanne et auteur de "Pour une philosophie de l'anthropocène" au PUF.
A lire: "Pour une philosophie de l'anthropocène", Alexandre Federau, éditions PUF
Par Sarah Dirren, et la collaboration de Nicole Corpataux