"Public Eye" dénonce la vente aux pays africains de carburants à haute teneur en soufre hautement nocifs pour ceux qui en respirent les gaz. [Carl De Keyzer - Magnum Photos]
Prise de terre

Industrie pétrochimique: deux poids deux mesures

14 min. - le 17 septembre 2016

Informations

Lorsqu’on parle de carburant, on sait qu’il s’agit de pétrole transformé en essence ou en diesel dans une raffinerie. Ce que l’on ignore peut-être, c’est que la recette de fabrication de ce carburant n’est pas la même selon que le carburant est destiné à l’Europe ou… à l’Afrique.
L’ONG Public Eye, anciennement Déclaration de Berne, dénonce aujourd’hui la manière dont certains négociants suisses profitent des faibles standards africains pour produire, livrer et vendre des carburants à haute teneur en soufre. Ces carburant sont interdits en Europe et ils exposent ceux qui en respirent les gaz d'échappement à des pollutions jusqu’à mille fois plus nocives qu’en Europe.
Marc Guéniat, responsable des enquêtes pour Public Eye, nous explique cette problématique.