Emmanuelle Bayamack-Tam le 28 septembre 2018 à Manosque. [Joël Saget - AFP]
Vertigo

Il est des hommes qui se perdront toujours

4 min. - le 13 mai 2020

Informations

Rebecca Lighieri est le pseudo dʹEmmanuelle Bayamack-Tam, une des romancières françaises les plus singulières dʹaujourdʹhui. Sous ce nom-là, elle signe des textes centrés sur la violence et le meurtre. Son nouveau roman " Il est des hommes qui se perdront toujours ", publié aux éditions POL, se déroule à Marseille, dans les quartiers nord. Entre un terrain vague où vivent des gitans sédentarisés et une cité. grandit Karel, le narrateur, avec sa sœur et son frère. Et Karel raconte son enfance maltraitée sous la coupe dʹun père violent. Plus quʹun roman noir, lʹautrice signe un texte politique et une ode à la liberté, où il est question de refus des assignations et des héritages nocifs. Emmanuelle Bayamack-Tam est au micro de Sylvie Tanette.