Beat Oertli, biologiste (gauche) et Pierre-André Frossard, spécialiste de la restauration des milieux naturels (droite), tous deux professeurs à l’HEPIA, Genève devant le bas-marais de Chamoson-Ardon, en Valais. [Yves Terrani - RTS]
Ici la Suisse

Ici la Suisse - Comment s'adapter aux changements climatiques (5/5): marais et étangs

5 min. - le 1 décembre 2017

Informations

Un bas-marais de 14 hectares à Ardon, en Valais, est classé d'importance nationale pour les amphibiens. Cette zone humide joue le rôle d'observatoire de la biodiversité pour les scientifiques et permet de sensibiliser le public aux impacts des changements climatiques sur cette même biodiversité.

Autres épisodes