Révérende Gill Stratchan de l'église anglicane. [Patrick Bernard - AFP]

Femme, pasteure, et pourquoi pas prêtre (4/5)

My priest is a woman
En 1992, l’Église d'Angleterre a décidé d’ouvrir le sacerdoce aux femmes. Le chemin d’un long processus, alors que la première femme prêtre dans une province anglicane remonte à 1919 à Hong Kong: coupée du monde, cette province, démunie de prêtre, avait alors consacré une femme diacre à la fonction de prêtre. Si celle-ci fut ensuite démise par l’archevêque de Canterbury, qui ne pouvait cautionner cette nouveauté, l’affaire et ses suites montrent comment ces questions évoluent entre le terrain des paroisses et la hiérarchie.

Explications d'Eglantine Jamet-Moreau, Maîtresse de conférence à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Docteure en civilisation britannique, auteure de: "Le curé est une femme. L'ordination des femmes à la prêtrise dans l’Église d'Angleterre" (L'Harmattan). La question de l’ordination des femmes dans les Eglises anglicanes révèle aussi la question des relations avec les autres Eglises, notamment l’Eglise catholique romaine.

Nouvelle diffusion des émissions du 25 au 29 janvier 2016.
Femme, pasteure, et pourquoi pas prêtre (4/5)