Le médecin adjoint responsable de l'unité des urgences ambulatoires Hervé Spechbach, en train de tester l'application de traduction avec Eden Tesfaldet, interprète en langue tigrinia. [Elsa Anghinolfi - RTS]
InterCités

Comment faire lorsque patient et médecin ne parlent aucune langue commune?

6 min. - le 10 juin 2016

Informations

La question est plus que jamais d'actualité dans les hôpitaux suisses, avec l'arrivée de migrants venus notamment d'Afrique ou du Moyen-Orient. A Genève, les HUG sont en train de développer une application de traduction simultanée. Elle permettra à un médecin de poser des questions à son patient dans des langues comme le tigrinia, une langue d'Erythrée.

Autres épisodes