Émilie Charriot dans "Passion simple" sur la scène du théâtre de Vidy-Lausanne. [Agnès Mellon - Vidy.ch]
Nectar

Ce que la scène apporte au roman

53 min. - le 9 novembre 2017

Informations

Passer du roman au théâtre, de l'espace intime de la lecture à celui, vaste et ouvert, de la scène: la démarche est au coeur du travail de la comédienne et metteuse en scène Emilie Charriot. Après "King Kong Theorie", texte choc de Virginie Despentes, puis "Le Zoophile" signé d'Antoine Jaccoud, c'est le célèbre texte d'auto-fiction d'Annie Ernaux "Passion Simple" qu'elle a choisi de porter sur les planches, troisième tableau de ce triptyque aux couleurs de l'amour et du sexe.

Pourquoi donner des voix et des visages à un roman? Qu'est-ce que la scène apporte à un texte a priori destiné à la lecture silencieuse et individuelle? Et comment s'y prendre pour rester au plus près de la voix de l'auteur? Les questions sont posées à Emilie Charriot, invitée de Anne Laure Gannac.

"Passion Simple", à voir au Théâtre de Vidy, à Lausanne, jusqu'au 22 novembre 2017.