Bruno Doucey [Murielle Szac - editions-brunodoucey.com]
Entre les lignes

Bruno Doucey : "Le Carnet retrouvé de Monsieur Max"

55 min. - le 22 août 2016

Informations

Dans un récit poignant, Bruno Doucey reconstitue les derniers jours du poète Max Jacob.
Enfermé au camp de Drancy parce qu'il est juif, le grand poète français meurt emprisonné en 1944.

1943. Dans une petite chambre où il a trouvé refuge, loin des mondanités parisiennes, Max Jacob sait qu'on va venir le chercher. Sa sœur a déjà été arrêtée sans qu'aucun de ses amis intellectuels de la capitale ne bouge, et rien ne pourra sauver le vieux poète juif.

Bruno Doucey imagine alors que Max Jacob aurait pu noircir les pages d’un petit carnet, racontant avec un humour féroce la folie qui s’est emparée du monde, ses angoisses, ses rêves et ses colères. Ce carnet ne le quitte pas en prison et l’accompagne jusqu’à ses dernières heures à Drancy. Il y consigne l’horreur mais aussi l’humanité des rencontres au camp. Bruno Doucey écrit un récit très juste et très proche du poète dont il raconte ainsi les derniers instants.

Par David Collin
Lectures : Bruno Doucey
A lire : Bruno Doucey : Le Carnet retrouvé de Monsieur Max, Editions Bruno Doucey

Une nouvelle diffusion de l’émission du 28 septembre 2015