Les intellectuels, ces méchants. [alptraum - Depositphotos]

Les intellectuels, ces méchants

On critique souvent les intellectuels, leur reprochant de servir le pouvoir ou de subvertir le peuple, de sʹengager ou de se taire. Ils seraient trop élitistes ou trop populaires, trop à droite ou trop à gauche. Loin dʹune guerre contre lʹintelligence elle-même, ces critiques posent la question de la place des intellectuels dans une démocratie. On en parle avec Sarah Al-Matary, auteur de lʹouvrage "La Haine des clercs. Lʹanti-intellectualisme en France" aux éditions du Seuil.
Les intellectuels, ces méchants