Maryline Desbiolle. [Alexandre Roche - Flammarion]

Maryline Desbiolles: "Rupture",

Le texte est puissant, implacable. Violent. Il sʹouvre et se referme sur un spectacle apocalyptique: cʹétait, dans le Var, le 2 décembre 1959, la rupture du barrage de Malpasset: 50 millions de m3 dʹeau déferlant sur la vallée, 423 victimes et une des plus grandes catastrophes civiles françaises du XXème siècle. Entre deux, le destin du petit François, 24 ans à peine au moment des faits.
Avec brio, Maryline Desbiolles emmène le lecteur dans ses pas. De sa Savoie natale et de lʹusine noire dʹUgine, sur le chantier de Malpasset, le barrage blanc rosé qui devait "changer la vie des gens", mais encore sur le front de la guerre dʹAlgérie. Du brouillard au soleil de plomb. Et en écho à la rupture du barrage, une rupture amoureuse qui avait déjà dévasté le petit François… "Jʹavais déjà perdu ce que je tenais".

Par Marlène Métrailler
Lectures: Olivia Seigne
A lire: Maryline Desbiolles: "Rupture", Editions Flammarion
Maryline Desbiolles: "Rupture",