La couverture du livre "Les fondamentalistes de l'identité. Laïcisme versus djihadisme" de Jean-François Bayart. [Karthala]

Djihadistes et laïcistes: les meilleurs ennemis du monde?

L'idée laïque, actant la séparation des cultes et de l'Etat et la neutralité de celui-ci en matière religieuse, s'est-elle transformée en idéologie laïciste et en religion nationale, mettant l'islam sous contrôle politique?
C'est la thèse que développe Jean-François Bayart dans son dernier essai "Les fondamentalistes de l'identité.Laïcisme versus djihadisme". Selon le sociologue, deux fondamentalismes identitaires s'affrontent: "autant Daesh que la droite identitaire entendent réduire ce que l'une et l'autre nomme la "zone grise" des citoyens qui ne se reconnaissent ni dans la nouvelle religion nationale, ni dans la guerre sainte".
Avec, en direct Jean-François Bayart, spécialiste de sociologie comparée du politique et Professeur professeur à l'Institut des Hautes études internationales et du développement.
"Les fondamentalistes de l'identité", Jean-François Bayart, éditions Khartala, nov. 2016
Par Nicole Duparc
Djihadistes et laïcistes: les meilleurs ennemis du monde?