Logo On en parle [RTS]

On en parle

17% des automobilistes résidant en Suisse indiquent avoir roulé avec une alcoolémie supérieure à la limite légale de 0,5 pour mille, c'est ce qu’affirme une récente étude du Bureau de prévention des accidents (BPA).

Bernard Favrat, médecin adjoint à la PMU de Lausanne et au Centre universitaire romand de médecine légale, spécialiste de la médecine du trafic, nous explique comment et pourquoi l'alcool nous joue des tours.
Boire ou conduire, les Suisses peinent à choisir