Louise de Vilmorin. [Lipnitzki / Roger-Viollet]

Louise de Vilmorin : portrait d'une séductrice (2/5)

La raconter, l'évoquer, mais aussi l'écouter (puisque, par bonheur, on a édité les entretiens qu'elle accorda à André Parinaud) : elle parlait comme plus personne ne saurait le faire, elle était le charme même, le savait, en jouait, s'en rassurait.

Car, sinon, que de mélancolie, de désespoir et combien de fois le mot "pleurer" dans sa bouche. Que de solitude aussi, cachée par tant de brio.
Louise de Vilmorin : portrait d'une séductrice (2/5)