Le compositeur Kurt Weill.

Les sept Péchés capitaux : Weill, Brecht… et vous

Vous avez remarqué ? Il nous en manque toujours un, quand il s’agit de réciter les sept péchés capitaux… Tirez-en les conclusions qui s’imposent, entre paresse, orgueil, colère, gourmandise, luxure, avarice et envie…

Deux sœurs, Anna I, Anna II, éprouvent probablement une perplexité un peu semblable, en parcourant l’Amérique en quête de fortune. La double héroïne, chantée, dansée, se débat avec sa conscience et la réalité sociale, religieuse, politique, morale, dans ce « Ballet chanté », œuvre parodique, bouleversante, militante, poétique, unique. S’y déclinent les sept péchés (aux sons de fox-trot, shimmy, valse grinçante, commentés par un quatuor vocal a cappella, dans la plus pure tradition chorale allemande, d’une terrifiante sacro-sainte Famille), entre espoir et désillusions… ou illusions et désespoir.

Une nouvelle diffusion de l'émission du lundi 14 avril 2014
Les sept Péchés capitaux : Weill, Brecht… et vous