La population de Ténérife proteste contre le projet de forage pétrolier au large des  Iles Canaries, en mars 2012. [Desiree Martin]

No a la petrolera !

La multinationale Repsol a reçu mi-mars 2012 le feu vert du gouvernement espagnol pour chercher du pétrole au large des Iles Canaries, une zone de biodiversité marine unique au monde. Sur place, l'indignation est quasi totale.

Les habitants et le gouvernement de Lanzarote et Fuerteventura, inquiets pour leur patrimoine, organisent la contre-offensive. 30'000 personnes dans la rue dix jours après l'annonce du Décret Royal autorisant les prospections, une mobilisation sans précédent.
No a la petrolera !