La fête dédiée au folk

Nyon Folk Festival, 1977: entre deux concerts, les musiciens amateurs se réunissent pour des jams.

En 1977, le Nyon Folk Festival est déjà en pleine croissance. Il a déménagé au bord du lac, sur le site de Colovray. La TSR lui consacre une émission éponyme qui diffuse déjà des concerts enregistrés au festival.

Cette année-là, en plein-air, 16'000 personnes se réunissent du 21 au 24 juillet pour écouter Julie Felix,  Bill Keith et David Grisman ou Country Joe McDonald. La programmation se veut exclusivement folk. David Bromberg et François Béranger se lancent d’ailleurs dans la définition de ce genre musical.

Quelques repères sur Paléo :

Le nom. Jusqu’en 1983 le festival s’appelle le Nyon Folk puis devient le Paléo Folk festival. Il adoptera son appellation définitive de Paléo festival en 1986. Ce nom d’un cheval de course à succès, le comité l'avait déjà choisi pour son association organisatrice de concerts en 1974.

Le lieu.  Pour la deuxième édition, en 1977, le Nyon Folk Festival prend ses quartiers sur les terrains de Colovray au bord du Lac. Il y restera jusqu’en 1990 où, après des années de relations difficiles avec le propriétaire, Paléo s’installe sur la plaine de l’Asse au nord de la commune de Nyon.

Les chiffres.  En 39 éditions, Paléo a organisé plus de 4'000 concerts, 5,7 millions de spectateurs y ont assisté. Entre 1976 et 2014, le festival a pris de l'ampleur, passant de 1 à 7 scènes, de 9 à 257 concerts, de 50 à 4'753 bénévoles. De 15 francs à la première édition, le prix du billet a grimpé à 75 francs.

  • Réalisateur: Christian Liardet