Sur le circuit de Lignières

Sur le circuit de Lignières

Corvette String Ray, Lotus Elan, Cooper ou encore Brabham..., près d'une cinquantaine de bolides sont réunis en novembre 1963 sur le circuit de Lignières dans le canton de Neuchâtel. Ces voitures de différentes cylindrées disputent une course où la vitesse n'est pas tout, le style et l'aisance du conducteur feront la différence! Et à cette compétition, c'est le pilote Karl Foitek qui remporte la victoire...

Ce compte-rendu d'une émission du département des Sports de la TSR est l'occasion de quelques belles images d'un circuit qui deviendra légendaire dans l'histoire des sports motorisés en Suisse.

Dès 1956, les autorités fédérales interdisent toute course de circuit à caractère public suite à la tragédie des 24 heures du Mans qui avait causé la mort de 84 spectateurs l'année précédente. Le circuit de Bremgarten où se disputa le Grand Prix suisse de 1950 à 1954 est fermé.

Cependant le manège automobile de Lignières, créé par Robert Souaille, un officier français préoccupé par des questions de sécurité routière, ouvre le 14 septembre 1961 dans le canton de Neuchâtel. Situé sur un terrain en bordure de forêt, sur le plateau de Diesse au pied du Chasseral, ce tracé est destiné à la formation des conducteurs automobiles. Une boucle supplémentaire lui est adjointe par la suite, le transformant en circuit, inauguré en 1964. Profitant de dérogations accordées par le Conseil fédéral, des compétitions automobiles mais également de motocyclisme se disputeront sur le circuit de Lignières de 1961 à 1998. De grands champions suisses des sports motorisés s'y illustrent comme Jo Siffert ou encore Jacques Cornu et Philippe Coulon.

En 1998, le circuit fut abandonné avant d'être repris en 2003 par le Touring Club Suisse qui en fait un centre de conduite automobile où des cours de pilotage et de perfectionnement sont dispensés.

Le circuit de Lignières a marqué pilotes et public et demeure fameux dans l'histoire des sports mécaniques helvétiques.