Jacques Cornu

Le pilote moto Jacques Cornu en 1981.

Après la conquête de trois titres de champion suisse de motocyclisme en 1978, le pilote Jacques Cornu s'est lancé sur le circuit international. Le Suisse y cotoie les grands noms des Grands prix l'Italien Marco Luchinelli, l'Américain Kenny Roberts, l'Anglais Barry Sheene... Mais le pilote privé aiglon ne court pas dans la même catégorie que ces pilotes d'usine: ses moyens financiers sont des plus modestes.

En 1981, Sous la loupe décrit la vie de nomades d'un prolétaire des circuits motos et de son complice, le mécanicien Denis Fluhmann.

Né le 15 mai 1953 à Aigle, Jacques Cornu fut un pilote de vitesse moto durant 10 ans avant d'ouvrir une école de perfectionnement de conduite moto la Cornu Master School dans le canton de Neuchâtel.

Issu d'une famille modeste, Jacques Cornu se met à la moto car il ne peut se payer une voiture: c'est le début d'une passion puis de la compétition.

Il devient champion suisse en 1977 dans la catégorie 500 cm3 avant d'obtenir un triple titre national en 1978 en 250, 300 et 350 cm3. Sa carrière en Grand Prix débute en 1980 où il participe au Grand Prix d'Espagne, elle durera 10 ans. En 1988, il remporte deux Grands Prix et finit troisième du Championnat du monde 250 cm3.

Jacques Cornu prend part également aux championnats du monde d'endurance et en 1982: il devient champion du monde d'endurance sur une Kawasaki 1000 cm3. En 1982, il est vainqueur des 24 Heures du Mans et des 24 Heures de Spa, compétition qu'il gagne également en 1983.

Jacques Cornu a figuré 11 ans de suite dans le top 10 des pilotes motos.

Il a mis fin à sa carrière en 1990, à l'âge de 37 ans.

  • Journaliste: Pierre Tripod