La reine des courses

Concurrent à l'arrivée de la course Morat-Fribourg, années 60.

En 1983, la course pédestre Morat-Fribourg fête ses 50 ans. L’occasion pour l’émission sportive Sous la loupe de revenir sur l’histoire et les moments forts d’une des courses populaires les plus importantes d’Europe.

Depuis 1933, cette épreuve, qui commémore la victoire des Confédérés sur Charles le Téméraire à Morat en 1476, a connu un essor croissant. Dans les années 80, le nombre d’inscrits va exploser, pour atteindre son record en 1985, avec 16'338 participants.

Morat-Fribourg a ses figures de légende, comme Adolphe Flückiger, un des pères fondateurs de l’épreuve, et ses grands champions, à l’instar d’Ernest Sandmeier, Hans Frischknecht, Werner Dösseger, et bien entendu Markus Ryffel, qui survolera la compétition entre 1976 et 1987.

Morat-Fribourg : légende et histoire

En 1476, les Confédérés battent les armées de Richard le Téméraire à Morat. Un messager est envoyé à Fribourg pour annoncer la bonne nouvelle. Ramenant avec lui un rameau de tilleul prélevé sur le champ de bataille, celui-ci effectue en courant et sans s’arrêter les plus de 15 kilomètres séparant les deux villes. Il arrive à Fribourg tellement épuisé qu’il tombe à terre et ne se relève pas. Le rameau de tilleul est planté à cet endroit. Il deviendra le fameux tilleul de Fribourg, qui traversera les siècles jusqu’en 1983.

La course à pied de Morat-Fribourg est née dans un esprit de commémoration. Il s’agit de rappeler le courage et l’engagement physique des soldats suisses face à l’ennemi bourguignon. La première édition a lieu en 1933, avec 14 concurrents au départ.

Quelques dates-clés:

1938 : avec ses 59'57", Arnold Meier est le premier vainqueur à descendre en dessous de l’heure

1952 : l’athlète Pierre Page offre pour la première fois la victoire au canton Fribourg.

1971 : le nombre de participants dépasse les 2'000. Des « clandestines » s’invitent dans une course toujours réservée aux hommes.

1977 : les femmes et les juniors sont admis dans la course.

1983 : cinquantième anniversaire de la course.

1985 : record d’affluence, avec 16.338 inscrits.

1997 : Franziska Rochat-Moser établit le record féminin avec un temps de 58'50.

1994: le Néo-zélandais John Wyatt porte le record masculin à 51'18.

Quelques grands noms de la course: Ernest Sandmeier (5 victoires dans les années 40), Hans Frischknecht également victorieux 5 fois durant la décennie suivantes. 2 coureurs vont s’imposer à neuf reprises : l’Argoviens Werner Dössegger (entre 1965 et 1973) et le Bernois Markus Ryffel qui s'imposera entre 1976 et 1987. 

Depuis plusieurs années, la course est dominée par les athlètes africains, kenyans ou éthiopiens. Une jolie surprise a eu lieu en 2011, avec la victoire du Suisse Stéphane Joly.

  • Journaliste: Bernard Vité