Gabet Chapuisat

Pierre-Albert Chapuisat.

Culot ou mauvais caractère? En 1974, Sous la loupe s'arrête sur le tempérament de feu du footballeur lausannois et international "Gabet" Chapuisat.

Constituée de témoignages de ses proches de St-Prex, de son père et d'un interview du principal intéressé, alors jeune papa de Stéphane, l'émission sportive trace par petites touches le portrait d'un joueur talentueux mais impulsif et célèbre pour ses coups de sang.

L'occasion de revoir également de beaux buts de Gabet et de l'entendre évoquer ses sélections en équipe nationale.

Né le 5 avril 1948 à Lausanne, Pierre-Albert dit Gabet Chapuisat est un joueur et un entraîneur de football suisse. Il est le père d’un autre footballeur célèbre Stéphane Chapuisat.

Dès ses débuts, il joue au Lausanne-Sport. Le 14 mai 1969, le match Suisse-Roumanie marque la première de ses 34 sélections en équipe nationale.

En 1972, il signe au Paris FC où il ne jouera qu’une saison. Au sein du FC Zurich, il joue et perd le 6 avril 1977 la demi-finale de la Coupe des Champions face à Liverpool. En vingt ans de carrière professionnelle, il n’obtient qu’un trophée, avec le Lausanne-Sport lors de la Coupe de Suisse disputée contre le FC Zurich le 6 juin 1981. Chapuisat dispute son dernier match avec Lausanne en finale de Coupe à Berne en 1984.

Dès 1987, il entame une carrière d’entraîneur. En mai 2007 il devient le 3e entraîneurau de la saison du FC Sion. Il aide le club à atteindre la 3e place de la Super League et sera, malgré tout, remplacé après 5 matchs. En juin 2007, il se réengage pour l'ES Malley.

Le 1er avril 2009, il est licencié du club à cause d'incidents envers le corps arbitral lors du match du 28 mars contre le FC Echallens (2-1). Il poursuit sa carrière d'entraîneur au FC Le Mont dès octobre 2009. Il y restera une année pour rejoindre le FC Azurri en 2010.

Gabet Chapuisat a été l’un des plus brillants joueur helvétique durant les années 70, grâce à une incroyable technique et à une vision extrêmement lucide du jeu, il sera sélectionné 34 fois en équipe nationale . Mais il est également resté célèbre pour son caractère et ses coups de sang et coups de gueule. En 1985, une affaire de tacle contre son adversaire Lucien Favre le conduit devant la justice.

  • Journaliste: Roger Félix