Yannick Noah

Yannick Noah: pas si (s)tressé que ça! [RTS]
  • Tennis
  • Vidéo 19 min.

21 novembre 1982

Sous la loupe

En 1982, le joueur de tennis français Yannick Noah accorde pour la première fois une interview à la Télévision Suisse romande. Il a alors 22 ans. 9e joueur mondial, il signera quelques mois plus tard sur la terre battue de Roland-Garros le plus bel exploit de sa carrière. En remportant le trophée de la Porte d'Auteuil, il ignorait sûrement qu'aucun tennisman français après lui ne serait plus en mesure de gagner une victoire en simple dans un tournoi du Grand Chelem.

Interrogé par le journaliste Bernard Vité, Yannick Noah ne correspond en rien à la réputation de chien fou qu'une certaine presse donne alors de lui. Posé, réfléchi, grave même, il évoque sa carrière avec une étonnante maturité. S'il adore le tennis, il a d'autres intérêts dans sa vie: il suit des cours de philosophie et, s'il avoue être un guitariste assez nul, s'essaie à la musique. A la veille d'une finale impossible contre les USA en Coupe Davis (finale que la France perdra sur le score de 4 à 1), il dit aimer l'ambiance d'équipe dans un sport habituellement individuel et égoïste. Décidément, le jeune Yannick Noah, qui vient tout juste d'étrenner ses dreads locks, porte déjà en germe tout ce qu'il deviendra...