Kaelin, champion!

Aloïs Kaelin, fondeur suisse de ski de fond à l'entraînement.

Le ski de fond helvétique a connu ses heures de gloire notamment grâce à Aloïs Kaelin, cet ancien fondeur de l'équipe suisse, médaillé d'argent aux Jeux Olympiques de Grenoble en 1968. Il s'entraîne quotidiennement sur ses terres pour atteindre les plus hautes marches des podiums internationaux comme en témoigne ce reportage de l'émission Caméra-Sport.

Modeste et simple, ce sportif émérite a toujours visé ses objectifs loin de la publicité tapageuse. Un ambassadeur sportif qui totalise 21 titres de champion suisse en cette année 1972. Wisel, comme on le surnomme, a besoin de l'ambiance familiale pour évoluer vers les meilleures places. Animateur de l'école de ski de fond de sa commune, il partage ses connaissances techniques avec les fondeurs du dimanche qui l'apprécient.

Semi-montagnard, coureur cycliste avant l'heure, il s'est également illustré en gymnastique et en course à pied.

Athlète accompli, Aloïs Kaelin, demeure un exemple d'excellence !

Aloïs Kaelin est né le 13 avril 1939 à Einsiedeln.

Cet ancien sauteur à ski, s'illustre très rapidement dans le ski nordique dans les années 1960 et 1970. En 1966 il remporte la médaille de bronze des Championnats du monde d'Oslo. Médaille d'argent du combiné nordique aux Jeux olympiques de Grenoble en 1968, le St-Gallois obtiendra la médaille de bronze du 4 x 10 km relais à Sapporo en 1972. Aloïs Kaelin sera sacré plus de 20 fois champion suisse.

  • Journaliste: Boris Acquadro