Charly Bühler

Charly Buehler. [RTS]
  • Autres sports
  • Vidéo 23 min.

3 mai 1974

Caméra-sport

En mai 1974, le célèbre entraîneur de boxe Charly Bühler se confie à Caméra-sport à la suite de la défaite litigieuse de son fils adoptif et "poulain" Fritz Chervet qui disputait son 2e championnat du monde.

Il évoque sa relation à la boxe qui s'apparente selon lui à une métaphore de l'existence humaine avec sa solitude, ses luttes, ses défaites mais aussi ses victoires.

Cette perception artistique de la boxe comme le "noble art" par excellence tient sans doute à l'attrait que Bühler porte aux arts en général et particulièrement à la musique jazz.

Né le 29 février 1932, le Genevois Charly Bühler a consacré sa vie à la boxe suisse. Il est considéré comme l'un des meilleurs entraîneurs suisses de cette discipline.

Passionné par ce sport depuis l'enfance, Charly Bühler entreprend très jeune une carrière de boxeur amateur et il remporte le titre de champion suisse junior à l'âge de 17 ans. Installé à Berne en 1955, il décide de reprendre la salle du mythique Athletic Box Club en partenariat avec le boxeur argovien Alfons Butler. Ayant fait le choix de devenir entraîneur à 23 ans, Bühler renonce à sa carrière pour se mettre au service des boxeurs.

Pendant 40 ans, ce club deviendra la terre d'asile et d'entraînement des plus prestigieux boxeurs suisses dont les frères Chervet, Max Hebeisen, Jean-Pierre Friedli, Guido Corpataux, Bruno Arati, Enrico Scacchia, Jean-Charles Meuret.

En 1999, Charly Bühler a transmis les clés de sa salle à son ancien élève Max Hebeisen avant de prendre une retraite bien méritée en France où il peut s'adonner à sa passion pour l'art en général et le jazz en particulier.