Le roi de la lutte

Le roi de la lutte Rudolf Hunsperger en 1970.

La lutte à la culotte, un sport qui symbolise bien la tradition helvétique, ou tout au moins son pan alémanique.

En 1970, Caméra-Sport consacre un portrait au roi de la lutte: le jeune Ruedi Hunsperger a déjà conquis deux fois ce titre si convoité et porté à vie. Quelques années après ce reportage il accédera même au club très fermé de ceux qui ont été proclamés roi à trois reprises.

Ce colosse, mécanicien sur machines, incarne également d'autres valeurs helvétiques, calme, modestie et conscience professionnelle. Et le reportage tourné en majeure partie en très gros plans et parfois avec un brin d'humour sait illustrer la force tranquille et le respect qui caractérisent les combats.

La lutte au caleçon a parfois quelque chose du tango...

Mentionnée dès le XIIIe siècle, la lutte est tout d'abord un jeu alpestre où bergers et éleveurs mesurent leur force.

Célébrée pour la première fois à Bienne en 1895, la fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres se déroule tous les trois ans dans un lieu différent et couronne le "roi de la lutte". Pour être sélectionnés pour "la Fédérale", les lutteurs doivent avoir auparavant fait leurs preuves dans une section régionale.

Un combat de lutte se pratique sur un "rond de sciure", une surface circulaire de sept à quatorze mètres de diamètre recouverte de quinze centimètres d'épaisseur de sciure. Sur leurs vêtements différents selon leur origine, - un t-shirt et un pantalon blancs pour les "gymnastes" citadins, un pantalon foncé et une chemise, souvent bleu clair au motif traditionnel d'edelweiss pour les "bergers" ruraux -, les lutteurs portent une culotte de toile de jute maintenue par un ceinturon.

Chaque combat est observé par un arbitre et deux juges de table qui attribuent des notes aux passes: une passe est perdue lorsqu'un lutteur touche la sciure de toute la surface de son dos, de la nuque à la partie supérieure des omoplates ou des fesses à la partie inférieure des omoplates.

Lors de la fête fédérale de lutte, deux autres disciplines sont également disputées: le lancer de la pierre et le hornuss.

  • Journaliste: Claude Schauli