Une question de poids

L'haltérophile Michel Broillet concentré avant l'effort.

En 1977, l'haltérophile fribourgeois Michel Broillet emportait le titre de champion du monde à l'arraché dans la catégorie des premiers lourds lors des championnats du monde de Stuttgart.

Cette prestigieuse médaille est obtenue au prix de nombreux sacrifices et de nombreuses années d'entraînements intensifs dans un sport dont le manque de popularité demeure encore inexpliqué.

Né en 1944 dans le canton de Fribourg, Michel Broillet pratique le culturisme dés l'âge de 18 ans afin de développer son apparence qu'il juge «fluette». Après quelques années de pratique, il se tourne vers l'haltérophilie et participe à de nombreuses compétitions locales.

En 1970, il remporte le titre de champion de Suisse et fera partie de l'équipe nationale d'haltérophilie lors des championnats du monde de Lima en 1971. En 1972, il se qualifie pour les Jeux Olympiques Munich mais ne peut y participer en raison d'une blessure. L'année suivante, il remporte son 1er titre international : celui de vice-champion du monde à l'arraché dans la catégorie des lourds-légers lors des championnats du monde de Moscou.

En 1976, lors des Jeux Olympiques de Montréal, il se blesse à nouveau mais il obtient enfin l'année suivante la récompense de sa ténacité: il est couronné champion du monde de l'arraché dans la catégorie des 1ers lourds lors des championnats du monde de Stuttgart.

Il arrête sa carrière en 1980 mais se consacre encore à son sport en devenant entraîneur national.

  • Journaliste: Jacques Deschenaux
    Réalisateur: Simon Edelstein