Pierre-Yves Délèze

Pierre-Yves Delèze

La cheville ouvrière du passage du Tour de France dans le canton du Valais, c'est lui: Pierre-Yves Délèze. Il est l'instigateur et l'organisateur de l'arrivée à Verbier et du départ le lendemain en ville de Martigny.

Ces deux étapes lors du Tour 2009 sont l'aboutissement d'un travail de longue haleine, initié en 1990 lors d'une première candidature.

L'organisation de cette grande fête du vélo a un coût: près de deux millions et demi de francs, en comptant les frais liés à la sécurité.

Mais à voir l'engouement populaire tout au long du parcours et en prenant en compte la diffusion médiatique, le pari a de très bonnes chances d'être gagné. Ce ne sont pas moins de 60 chaînes de télévision qui diffusent des images du Valais dans 186 pays.

Le Tour de France est une compétition cycliste par étapes créée en 1903 par le rédacteur en chef du quotidien sportif Auto-Vélo Henri Desgrange. Elle se passe chaque année en France et dans les pays avoisinants au mois de juillet.

Elle subit deux périodes d’interruption de 5 ans pendant les deux guerres, si bien que l’épreuve vit sa centième édition en 2013.

L’épreuve est organisée par le quotidien Auto jusqu’en 1939, puis par les journaux Le Parisien Libéré et L’Equipe, ce dernier absorbé par le groupe de presse Amaury en 1965. Depuis 1992, c’est la branche sportive d’Amaury, Amaury Sport Organisation, qui est l’unique propriétaire et l’organisatrice de la « Grande Boucle ».

Il s’agit aujourd’hui de la plus grande compétition sportive annuelle, suivie par plus de 80 chaînes de télévision dans 170 pays.

Cela en dépit des affaires de dopage qui ont terni l’image du cyclisme, avec comme révélateur l’affaire Festina en 1998 et comme point d’orgue le déclassement en 2012 de l’Américain Lance Armstrong, recordman de victoires au classement général avec 7 titres consécutifs entre 1999 et 2005.

  • Journaliste: André Page