Bicross

Départ d'une course de bicross en 1984.

A la mode depuis plusieurs années déjà aux Etats-Unis, le bicross rencontre de nombreux adeptes en Suisse.

En 1984, les jeunes spectateurs de Ça roule pour vous peuvent admirer sur leurs écrans les prouesses de cyclistes romands.

Sur piste ou terrain de sport, entre équilibre et sauts du freestyle, vitesse et dextérité d'une race, les riders laissent libre cours à leur vélo.

Le bicross ou BMX (Bicycle motocross) est un sport cycliste physique, technique et très spectaculaire. Les concurrents doivent parcourir une piste qui a la particularité d'être parsemée d'obstacles qu'ils franchissent à vélo.

Apparu en 1968 en Californie, le BMX s'inspire du moto cross alors sport très populaire aux Etats-Unis. Enfants et adolescents animés par le désir de pratiquer le moto cross alors qu'ils n'en ont pas les moyens participent à des compétitions de vélo sur des pistes construites par eux-mêmes et habillés des équipements du moto cross.

Longues de 280 à 500 mètres, avec 3 à 6 virages et 10 à plus de 30 bosses, les pistes de bicross sont toutes différentes les unes des autres. Il existe plusieurs types de bosses: simple, double, triple, table, double asymétrique, "whoops"...

A part la compétition ou race, le bicross peut se pratiquer aussi en "freestyle".

Le rider exécute alors des figures avec son vélo sur terre, sur route, dans un "park" ou dans d'autres lieux. La figure de base du freestyle est le "Bunny Hop". Les bicrosseurs peuvent effectuer des glissades ou grinds, puis enchaîner avec des figures aériennes, comme le "tabletop", l"invert", le "superman" et bien d'autres.

Au sol, en équilibre, en l'air, tout est possible avec un bicross.