Surpopulation étrangère

Georges Breny, conseiller national genevois de l'Action nationale [RTS]
  • Politique suisse
  • Vidéo 6 min.

8 octobre 1974

Votations

En 1974, l’Action nationale lance sa troisième initiative contre l'emprise étrangère en Suisse. Son projet prévoit l’expulsion de 500'000 étrangers, répartie sur une période de 3 ans. Ceci afin d’atteindre un palier stable de 12% de population étrangère.

Dans la présentation de son initiative, l’Action nationale dit vouloir préserver la Suisse des dangers de la surpopulation. Aux arguments traditionnels de type nationaliste et xénophobe, se joint une réflexion d’ordre écologique: «La surpopulation et la surexpansion créent inévitablement la pollution. Nous avons le devoir de remettre à nos descendants le pays tel que nous l’avons hérité, avec une qualité de vie intacte, et non un supermarché de Genève à Romanshorn.»

Le débat de cette émission Table ouverte du 8 octobre 1974 a lieu quelques jours avant la votation. Il oppose Carlos Grosjean, conseiller d'Etat neuchâtelois radical et Georges Breny, conseiller national genevois de l’Action Nationale. L’initiative «contre l’emprise étrangère et le surpeuplement de la Suisse» sera rejetée le 20 octobre 1974 par 65,8% des citoyens.