La plus grande mosquée de Suisse

Le roi Khaled d'Arabie saoudite s'apprête à couper le ruban.

Le 1er juin 1978, le roi Khaled est venu d’Arabie saoudite pour inaugurer la mosquée de Genève, la plus grande du pays. Le royaume a financé la construction du prestigieux édifice.

La cérémonie se déroule notamment en présence du conseiller fédéral Pierre Aubert, du maire de Genève Pierre Raisin ainsi que des représentants des Eglises.

Le son de ce document est manquant, le commentaire ayant été fait en direct d'une cabine lors de sa diffusion à l'antenne

Sise au Petit-Saconnex, la Grande mosquée de Genève se compose de quatre bâtiments: la mosquée, une école pour l’enseignement du Coran, une bibliothèque et un laboratoire de langue. Le roi Khaled d’Arabie saoudite n’avait pas lésiné sur les moyens. Des mosaïques d’artisans marocains, un immense lustre en cristal de Venise et une chaire sculptée en acajou garnissent l’intérieur.

Point de polémique sur le minaret de la mosquée à l’époque. "Le Conseil d’Etat avait même demandé à  ce qu’il soit rallongé" confie Hafid Ouardiri, porte-parole emblématique du lieu. Il mesure 22 mètres.

Depuis 1978 la Fondation culturelle islamique (FCI) a développé des activités pour répondre aux attentes de la communauté musulmane. Elle propose mariages, funérailles, enseignements religieux, cours d’arabe, visites et ouvrent ses portes chaque année lors de la Fête des voisins. Le lieu se veut ouvert et accueillant.

Entre 2007 et 2012, la mosquée de Genève traverse une période de trouble, une partie de son personnel change. Hafid Ouardiri est licencié. Certaines voix dénoncent la mainmise saoudienne.