Un net refus en 1974

La nouvelle initiative populaire contre les étrangers est balayée.

Au lendemain de la votation d'octobre 1974 sur l'initiative populaire «Contre l'emprise étrangère et le surpeuplement de la Suisse», balayée par 65,8% des Suisses, Un jour une heure recueille des réactions parmi la population immigrée, les premiers concernés par le vote: c'est le soulagement au cercle italien de Moutier.

Du PDC au Parti du Travail en passant par l'Amicale des frontaliers et le syndicat chrétien FCTC, les représentants des différents partis politiques, expriment leur satisfaction face à ce refus sans équivoque: «Nous avons échappé à une honte ineffaçable». Guy Nerfin, représentant de l'Action nationale, lui non plus, ne mâche pas ses mots: le résultat de la votation ne reflète en rien l'opinion de la population et est dû à «une propagande scandaleuse et effroyable». Ecoutez ces propos enregistrés à chaud.

Les divers intervenants qui se succèdent sont des travailleurs italiens de Moutier, Pierre Dreyer, conseiller aux Etats PDC fribourgeois, Daniel Paul, représentant de l'Amicale des frontaliers, Guy Nerfin, responsable genevois de l'Action nationale, Georges Aergerter, syndic de Renens, Michel Zufferey, président du syndicat chrétien FCTC, le conseiller national genevois du Parti du Travail Jean Vincent et des ouvriers de l'usine de Chippis en Valais.