Alexandre Zinoviev

L'écrivain dissident soviétique s'exprime sur le régime en URSS en 1978.

Expulsé en 1978 d'URSS après la publication de son ouvrage Les hauteurs béantes, le scientifique et logicien soviétique Alexandre Zinoviev est de passage en Suisse pour dédicacer son livre suivant : le retentissant L'avenir radieux.

Une équipe de la TSR en profite pour l'interroger sur ses écrits et sa position sur la situation dans les régimes communistes.

Au début de ce document, le son est manquant.

Alexandre Zinoviev est né le 29 octobre 1922 dans une famille de six enfants. En 1939, il entre à l'Institut de philosophie, littérature et histoire de Moscou. Durant ses études, il participe à des activités clandestines, ce qui lui vaut d'être arrêté. En 1940, Alexandre Zinoviev s'engage dans l'Armée rouge.

Démobilisé, il entre en 1946 à la faculté de philosophie de l'Université de Moscou. En 1951, il est l'un des fondateurs du cercle de logique de Moscou et soutient, en 1954, sa thèse de doctorat sur le thème de la logique dans Le Capital de Karl Marx. En 1955, il est nommé collaborateur scientifique de l'Institut de philosophie de l'Académie des Sciences d'URSS. En 1960 Alexandre Zinoviev reçoit le titre de professeur et de directeur de la chaire de logique de Université de Moscou.

Auteur de plusieurs livres de référence et d'articles scientifiques de renommée mondiale, Alexandre Zinoviev est démis de ses charges de professeur et de directeur de la chaire de logique pour avoir refusé de renvoyer deux enseignants. Il commence alors à rédiger des textes qu'il fait passer à l'Ouest. En 1976 paraît son livre Les hauteurs béantes qui ironise sur la vie quotidienne en Union soviétique.

Considérées par les autorités comme un livre antisoviétique, Les hauteurs béantes valent à son auteur de perdre son poste. Alexandre Zinoviev trouve refuge avec sa famille à Munich.

En 1999, il retourne en Russie où il s'éteindra le 10 mai 2006.