Fier de son fiston

A l'armée.

Portes ouvertes, tôt refermées, la journée des parents célèbre les furtives mais symboliques retrouvailles du civil et du milicien, comme ici, à Payerne, en septembre 1975.

Les exercices, cent fois répétés, s'enchaînent, millimétrés. La promesse, ce jour-là, d'une pitance améliorée et d'une déconsignation avancée.

Leurs fistons à l'oeuvre, les papas nostalgiques ne sont pas peu fiers. Et c'est enfin cette mère à qui jamais micro ne sera tendu…

  • Journaliste: Pierre-André Widmer