René-Pierre Bille

Il a troqué le fusil pour l'appareil photo et la caméra. Portrait.
  • Environnement
  • Vidéo 6 min.

26 août 1999

Tout à l'heure

Albin Salamin, web éditeur du site des archives, a retenu ce document pour notre dossier consacré à la chasse:

«J'ai fait connaissance de René-Pierre Bille grâce à un livre qu'il avait offert à mon père qui me parlait souvent de cet homme vivant dans la commune de Chandolin. René-Pierre Bille avait abandonné le fusil de chasse pour l'appareil de photo et la camera. Grâce à lui, à ses livres et son film Le monde sauvage de l'Alpe, nous avons pu découvrir la richesse et la beauté de notre faune alpine. Nous étions loin de nous imaginer que nos forêts et nos alpages étaient le refuge d'animaux si attachants et dont l'observation reste si difficile.

Encore de nos jours, c'est une grande joie de pouvoir observer une martre, un lièvre ou une marmotte. Ecologiste avant l'heure, René-Pierre Bille s'est engagé très tôt dans la protection de la nature, dans la création de réserves pour les animaux. Il a attiré souvent l'attention de nos autorités sur la protection nécessaire de certains biotopes sensibles et importants comme la forêt de Finges près de Sierre qui aujourd'hui est enfin classée en réserve naturelle.

René-Pierre Bille, un précurseur et un grand amoureux de nos Alpes.»



René-Pierre Bille est né en 1915 à Lausanne. Il passe son enfance entre la ville de Sierre et le village de Chandolin. Il effectue ses études secondaires à Sion et Neuchâtel. A l'âge de 18 – 19 ans, il voyage à travers l'Europe et plus particulièrement au Portugal pour aider les paysans. En 1932, il se marie avec Thérèse Lepers avec qui il a eu trois enfants. En 1943, il s'établit à Chandolin, où il vit de la nature et du braconne un peu pour survivre. Il se met à la photographie en 1948, puis au cinéma en 1954, pour observer la nature et la faune sauvage alpine.


En 1958, il présente pour la première fois son film ''Le monde sauvage de l'Alpe'' et participe au cycle ''Film-conférence'' de Connaissance du Monde. Il s'est également passionné pour la faune et la flore de la plus grande pinède d'Europe.


René-Pierre Bille a su nous émouvoir par son attachement au monde sauvage, et surtout au monde Alpin, en particulier le Valais. René-Pierre Bille meurt le 2 avril 2006.