La dame aux cochons

Elle fut une figure de la protestation contre l'industrie agricole.

En 1982, les médias s'intéressent à Denise Grandjean qu'ils ne tarderont pas à la surnommer «la dame aux cochons».

En effet, Denise Grandjean, porchère à Monthey, proteste de façon originale pour améliorer la situation des petits éleveurs comme elle.

Elle monte à Berne, avec ses deux petits cochons, afin de rencontrer les autorités fédérales. Elle veut dénoncer les usines de gavage des porcs et leurs conditions d'élevage (avec des farines animales, dont le scandale éclatera près de 15 ans après), qui concurrencent les petites porcheries traditionnelles, tout en recevant le maximum de subventions.

Le son de ce document est partiellement manquant, le commentaire ayant été fait en direct d'une cabine lors de sa diffusion à l'antenne.