Un format trop carré

Le drapeau suisse très remarqué au siège de l'ONU.

Petit accroc protocolaire lors de l'entrée officielle de la Suisse au sein de l'ONU. La drapeau national est carré; or tous les drapeaux des pays membres sont rectangulaires. Comment faire ?

Dans une déclaration publique faite le 10 septembre 2002, tandis que la Suisse entrait officiellement en qualité de membre à part entière de l'ONU, Kofi Annan relevait son plaisir de «voir la croix suisse flotter fièrement parmi les drapeaux de nos Etats membres».

Le drapeau suisse est devenu une véritable marque que l'on retrouve aussi bien sur les queues des avions de Swiss que sur les T-shirt et les casquettes. Qui aurait imaginé un tel succès quand, le 12 décembre 1889, un arrêté fédéral définit précisément que «les armoiries de la Confédération consistent à une croix blanche, verticale et alaisée, placée sur fond rouge et dont les branches, égales entre elles, sont d'un sixième plus longues que larges»? Cet arrêté met fin à une polémique lancée dans les journaux, dès le début des années 1880, sur la laideur du drapeau national comparé à ceux des Etats nouvellement unifiés comme l'Italie et l'Allemagne.

Historiquement, c'est entre 1291 et 1513 – année qui voit l'alliance entre cantons s'élargir à 13 membres – que la croix blanche sur fond rouge devient peu à peu le signe de reconnaissance des Confédérés. Dès la bataille de Laupen, en 1339, les Suisses eurent besoin d'un signe de ralliement. La croix blanche, qui est alors le symbole de liberté accordée par l'empereur du Saint Empire germanique, s'impose à eux.

En 1817, avec le général Henri-Guillaume Dufour, l'idée d'un drapeau fédéral fait son chemin et c'est en 1848 que la bannière rouge à croix blanche est acceptée par l'Etat fédéral, puis confirmée par le gouvernement 51 ans plus tard.

  • Journaliste: Françoise Weilhammer