La double journée

Elles sont ouvrières et mères.

"La femme est bien le prolétaire de l'homme et une ouvrière se double toujours d'une ménagère. Elle est donc doublement surmenée et ses conditions de travail, en usine, sont rendues plus difficiles que celles de l'homme parce qu'elles s'ajoutent aux devoirs domestiques."

Témoignage d'un groupe d'ouvrières jonglant entre travail rémunéré et travail ménager. "Est-ce que votre mari vous aide?" questionne le journaliste. "Non, non, c'est moi qui fait tout. Mon mari ne fait rien." répond l'ouvrière interrogée, un sourire quelque peu fataliste aux lèvres.

Cette séquence est tirée d'un reportage de l'émission Temps présent diffusé le 25 février 1972 dont l'intégrale est accessible en lien.

  • Journalistes: Jean-Pierre Moulin et Pierre-Pascal Rossi