Les faussaires de l'histoire

Article du 24 heures du 1er août 1987.

Le 20 février 1987, le Conseil d’Etat vaudois suspendait d’enseignement de l’histoire Mariette Paschoud, professeure au Collège de la Cité de Lausanne. Quelques mois auparavant celle-ci avait publiquement soutenu les thèses du négationniste Henri Roques mettant en doute l’existence de chambres à gaz dans les camps de concentration nazis. 

Dans un reportage diffusé la veille de la mise à pied de l'enseignante, l'émission Temps présent revient sur les différents moments de l'affaire.

  • Journaliste: Pierre Stucki
    Réalisatrice: Liliane Annen