Les verts avant les Verts

Verts avant les Verts : le Mouvement populaire pour l'environnement. [RTS]
  • Politique suisse
  • Vidéo 14 min.

1 juin 1978

Temps présent

En 1978, l'émission Temps présent consacre un reportage à l'écologie. En cette fin des années 70, le thème est amplement débattu en Suisse. Il a été porté par les mouvements antinucléaires au moment de l'occupation de Kaiseraugst ou des manifestations contre Crey-Malville. La nouveauté, c'est l'entrée dans l'arène politique de partis qui ont fait de l'écologie leur principal cheval de bataille.

C'est le cas du Mouvement populaire pour l'environnement (MPE). Depuis 1972, ce parti a des représentants au Conseil municipal de Neuchâtel, et entend par son action, peser sur les politiques locales.

Cette séquence est tirée d'une émission Temps présent diffusée sous le titre: Le pouvoir vert. 

Créé en 1971 par des opposants au passage d'une autoroute dans le centre-ville de Neuchâtel, le Mouvement populaire pour l'environnement (MPE) est considéré comme le premier parti écologiste de Suisse. En 1972, il obtient 17,8% des voix au élections législatives de la ville, s'assurant ainsi huit sièges.

C'est sous sa nouvelle appellation Ecologie et liberté que le parti s'allie au Groupement pour la protection de l'environnement de Lausanne pour devenir en 1986 le Parti écologique suisse (PES). Parallèlement, des groupes nettement marqués à gauche et ralliés à une écologie plus radicale (Alternative verte, Groupe vaudois Autrement, les Organisations progressistes POCH), se regroupent sous la bannière de l'Alliance verte et sociale.

Lors des élections fédérales de 1987, le Parti écologique suisse décrochera neuf sièges au Parlement, et les Verts "rouges" quatre. Les deux forces finissent par fusionner en 1991, pour donner naissance à l'actuel parti des Verts.