Enfances brisées

Enfances brisées

En janvier 2005, Temps présent revient sur le scandale de enfants placés en Suisse. S'appuyant sur des témoignages et des archives, le journaliste Raphaël Engel recompose le climat des années 1940-1950 et de la politique de protection de la jeunesse qui a vu des des orphelins ou des enfants de famille jugée indigne placés de force dans des familles d'accueil ou au sein d'institution.

Ce reportage a été diffusé à l'antenne sous le titre original Enfances brisées.

Entre 1800 et 1980, ils sont sans doute une centaine de milliers d'enfants à avoir été placés de force dans des familles d'accueil ou dans des institutions en Suisse. L'expression d'"Enfance volée" caractérise le traitement infligé à ces enfants, orphelins ou issus d'une famille jugée indigne de les élever pour différentes raisons, pauvreté, divorce, naissance illégitime ou "abandon moral" de la part de parents ne vivant pas selon les règles de la société de l'époque.

Ces enfants ont souffert de terribles conditions de vie: souvent considérés comme de la main-d'oeuvre bon marché dans les familles qui les accueillaient, ils ont été victimes de violences physiques et morales et ont souffert de graves abus. Surtout, leur sort est resté caché. Ce n'est que dans les années 90 que des témoignages de certains d'entre eux ont dévoilé ce pan sombre de l'histoire suisse.

En 2003, un crédit a été voté par le Parlement pour initier une recherche approfondie sur ce thème. En 2013, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a présenté les excuses de la Confédération aux victimes et à leurs familles.

  • Journaliste: Raphaël Engel