Du rêve au cauchemar

Gouffre à milliards, le Gothard est-il également un cul-de-sac ?
  • Infrastructures et territoire
  • Vidéo 55 min.

24 mai 2007

Temps présent



Conflit entre les conseillers fédéraux Adolf Ogi et Flavio Cotti, polémique sur le financement proposé par Moritz Leuenberger, explosion des coûts des travaux de percement, problèmes techniques qui s'accumulent… Le chantier de percement du tunnel ferroviaire du Gothard passe du rêve au cauchemar.


Et pour couronner le tout, le raccordement avec le réseau italien n'est pas assuré!




Le tunnel ferroviaire sous le massif alpin du Saint-Gothard, appelé également tunnel du Gothard, fait partie du programme fédéral des Nouvelles Lignes Ferroviaires Alpines (NLFA).




Le chantier de percement de ce tunnel à 2 tubes, réalisé par l'entreprise AlpTransit, a débuté en novembre 1999.


Le Gothard reliera les cantons d'Uri (Erstfeld) et du Tessin (Bodio), en passant par les Grisons (Sedrun). La fin du percement est programmée pour octobre 2010.


La mise en service du Gothard, le plus long tunnel ferroviaire du monde avec ses 57 kilomètres, est prévue pour 2017.


Le coût total des 2 tunnels de base du Lötschberg et du Gothard s'élève à 24 milliards de francs. Le mode de financement des NLFA est basé principalement sur les taxes routières.