Les PME fragiles

Le taux de change ne favorise pas les entreprises suisses.

A la fin des années 70, la hausse du franc suisse touche directement les petites et moyennes entreprises. Alors que la concurrence des entreprises étrangères se fait de plus en plus dure, le taux de change rend l'industrie suisse moins compétitive. Pendant que les chefs d'entreprises se battent pour sauver leurs sociétés, les ouvriers sont résignés face aux risques du chômage. Une enquête de Temps présent.

  • Journaliste: Guy Ackermann
    Réalisateur: Gilbert Bovay