L'Argentine après la dictature

Manifestation des Mères de la Place de Mai en 1985.

En 1983, Raul Alfonsin est élu président de l'Argentine. C'est le premier chef d'Etat démocratiquement élu à accéder à la tête du pays, mettant un terme à la dictature militaire qui avait débuté en 1976.

Mais les stigmates de la dictature sont toujours là. Chaque jeudi, les Mères de la place de Mai manifestent devant le palais présidentiel à Buenos Aires. Ces femmes réclament justice pour leurs proches dont elles sont toujours sans nouvelles. Malgré le retour de la démocratie, toute la lumière n'a pas encore été faite sur les disparitions forcées, la torture et les exécutions sommaires à large échelle.

La dictature en Argentine est toutefois officiellement terminée. De nombreux réfugiés peuvent désormais réintégrer leur pays. C'est le cas de trois familles argentines réfugiées dans le canton de Genève et qui ont souhaité rentrer chez elles en 1985. Entre le traumatisme de la répression, la crise économique et une inflation galopante, l'intégration ne se fait pas sans mal. L'émission Temps Présent les a suivies dans leur retour d'exil.

  • Journaliste: Daniel Pasche
    Réalisateur: Christian Mottier