Chili, la guerre des nerfs

Chili, la guerre des nerfs

En 1973, le Chili est sous tension: sous l'impulsion de Salvador Allende, le gouvernement socialiste-communiste de l'Unité populaire, proche du marxisme, a entrepris une vaste réforme sociale et une nationalisation des grandes entreprises et domaines agricoles du pays, jusqu'alors en mains étrangères. La population pauvre et ouvrière du pays profite des améliorations de leurs conditions de vie et s'organise en coopératives. Les plus aisés et les partis de droite protestent contre ces réformes brutales qui menacent notamment l'économie privée et la consommation.

  • Journaliste: Jacques Pilet