Bruno Manser

Il a dénoncé l'exploitation criminelle de la forêt vierge à Bornéo.

Le Bâlois Bruno Manser a suivi un parcours atypique en quête d'absolu et de vérité. Il s'est fait le défenseur du peuple Penan du Sarawak et a lutté de toutes ses forces contre l'exploitation de leur habitat naturel, la forêt vierge de Bornéo. Partageant la vie de ce peuple indigène, Bruno Manser a mené une véritable croisade contre la destruction de ce qu'il considérait comme le paradis originel.

En décembre 1993, l'émission Tell Quel lui donne la parole.

Bruno Manser est né à Bâle le 25 août 1954. Défenseur de l'environnement, il est connu pour ses prises de positions et ses actions politiques en faveur de la protection de la forêt tropicale humide et des peuples indigènes.

Entre 1984 et 1990, il a partagé la vie de la communauté Penan du Sarawak installée dans la jungle de l'île de Bornéo et en a ramené des carnets de notes illustrés et un riche témoignage sur le quotidien de ces nomades.

Suite à ce séjour, Bruno Manser devient le porte-parole des Penan menacés par l'exploitation de leur habitat, la forêt pluviale. Il dénonce la déforestation à Bornéo et mène en Suisse et à l'étranger des actions publiques pour obtenir la fin de ce commerce du bois qu'il qualifie de criminel.

Parti une nouvelle fois au Sarawak en février 2000, Bruno Manser disparaît sans laisser de traces. Il a été déclaré officiellement mort en mars 2005 par une cour de Bâle.

  • Journaliste: Nelly Thévenaz
    Réalisateur: Jean-Luc Nicollier