Mandela à Genève

Nelson Mandela à Genève en 1990.

En juin 1990, Nelson Mandela, leader de l’ANC, effectue une visite historique en Suisse. Quatre mois plus tôt, il était libéré des prisons sud-africaines après 27 années de détention.

Le 8 juin 1990, il est de passage à Genève, où les caméra du Télé Journal l'ont suivi. L’émotion est palpable lors de sa visite à la Conférence internationale du travail et au Conseil œcuménique des Eglises.  Fait étonnant:  en conférence de presse,  l’opposant politique sud-africain avoue ne rien savoir de la position très conciliante qu'a eu le gouvernement suisse vis-à-vis du régime pro-apartheid de Pretoria.

Nelson Mandela naît le 18 juillet 1918. En 1944, il entre au Congrès national africain (ANC), dont il va devenir une figure historique. Il participera à diverses actions non violentes jusqu'en 1960, année où L'ANC est interdit par le gouvernement sud-africain. Mandela fonde alors la branche armée de l'ANC, abandonnant la lutte pacifique, jugée trop peu efficace.

Arrêté le 12 juillet 1963, il est condamné aux travaux forcés à perpétuité. Il purgera 18 ans de sa peine dans l'Ile-prison de Robben Island. Durant sa captivité, il deviendra le symbole de la résistance et de la lutte pour l'égalité raciale dans un pays où règne la suprématie blanche et la ségrégation raciale, telles qu'édictées par les lois de l'apartheid. Au fil des ans, il va bénéficier d'un soutien de plus en plus large au niveau international.

Nelson Mandela est libéré le 11 février 1990. Le leader de l'ANC va participer aux négociations avec le gouvernement du premier ministre De Klerk en vue de l'abolition de l'apartheid, qui sera effective en juin 1991. Pour leur action commune en vue d'une transition politique pacifique, Mandela et De Klerk recevront conjointement le prix Noble de la paix 1993.

En 1994, Nelson Mandela devient le premier président noir d'Afrique du Sud.

  • Journaliste : Mireille Calame