Le premier pont du Gottéron

Ouvrier-funambule sur le chantier de démolition du pont du Gottéron.

En juin 1960, le nouveau pont du Gottéron est inauguré. Cette structure en béton armé remplace un pont suspendu, réalisation de bois et de fer, construit au 19e  siècle.

Des journalistes de la TSR se trouvent sur place au moment de la démolition de l’ancien ouvrage. Les images tournées sont époustouflantes: un ouvrier est en train de détacher les traverses qui constituaient le tablier du pont suspendu. Il se balance, sans aucune protection, 76 mètres au-dessus du vide…

Le son de ce document est manquant.

Le pont du Gottéron

On doit le premier pont du Gottéron à l’ingénieur Joseph Chaley, qui a déjà réalisé en 1840 le Grand Pont suspendu de Fribourg. Plus léger, moins imposant, le pont du Gottéron mesure 151 mètres de long.

En 1909, un terrible accident marquera les mémoires: un camion lourdement chargé tombe dans le vide, après l’effondrement des traverses. Cet accident va conduire à la construction du pont de Pérolles, afin de permettre le passage des poids-lourds. La fiabilité des ponts suspendus, très en vogue au19e  siècle, est progressivement remise en question. En 1940, quelques mois après son inauguration, le pont suspendu de Tacoma aux USA,  s’effondre sous la pression du vent. Les images du terrible accident font le tour du monde.

Lorsque le remplacement du pont du Gottéron est mis à l’ordre du jour, dès 1954, le choix se porte sans grande surprise sur un ouvrage avec voûte en béton.