Dur, dur, le réveil de l'apprenti

Le train du matin vers Genève, 1968.

Charly a 19 ans. D'origine modeste, il habite à Satigny et termine un apprentissage de bijoutier à Genève. Sur les murs de sa chambre, pas de posters de Johnny ou de chanteurs yé-yé, mais les portraits de Marx et de Lénine. En 1968, le réalisateur Jean-Claude Deschamps et le journaliste Gérald Mury nous livrent le témoignage sensible d'un garçon aux convictions fortes à l'aube de l'âge adulte.

Dans cet extrait, on retrouve Charly de son réveil à son arrivée au travail à sept heures du matin. "Je trouve assez dégueulasse de faire se lever les gens à six heures moins quart du matin. C'est pas humain. Neuf heure par jour, c'est trop. Il faudrait travailler une heure de moins."

L'intégrale de cette émission Profil 68, diffusée le 15 mai 1968 sous le titre original "A témoin: un jeune ouvrier", est accessible en lien.

  • Journaliste : Gérald Mudry
    Réalisateur: Jean-Claude Deschamps