Le jardin du souvenir

Stèle pour chien du cimetière des animaux de Lausanne.

"Le corps d'un animal mort doit être traité avec respect" selon la Déclaration universelle des droits de l'animal. C'est pour satisfaire à cette exigence et à la demande des propriétaires d'animaux de compagnie que s'est ouvert à Lausanne un jardin du souvenir.

Enterrer son compagnon à quatre pattes par respect et pour faciliter son deuil? Si certains trouvent cela "normal", d'autres amis des bêtes trouvent que cela est exagéré. L'équipe de Mise au point donne la parole aux uns et aux autres ce 4 novembre 2001. C'est toute la question du statut de l'animal qui est posée.

  • Journaliste : Bettina Hofmann